portail des écrivains indépendants
Aurélie Filippetti répond aux journalistes mais ignore les écrivains

Pourquoi Aurélie Filippetti soutient les grandes fortunes (éditeurs) contre les travailleurs pauvres (écrivains) ?


Rebondissement !!! (ou presque)

Le 9 février 2013, je n'ai pas piraté le compte twitter Aurélie Filippetti, c'est bien elle qui semble avoir écrit "l'auto-édition est riche de promesses".
Certes, ce n'est pas encore un changement de politique, les loi anti-auto-édition existent toujours, Monsieur Martin Malvy (ès Président de région) continue à exclure des bourses CRL les indépendants...

Il faut continuer à s'indigner, pour faire tomber le mépris et cet argent public qui sert à maintenir des situations acquises contre les écrivains...

Aurélie Filippetti répond aux journalistes mais reste sourde aux propos des écrivains.

Le compte d'Aurélie Filippetti a-t-il été piraté ou a-t-elle décidé de faire marcher droit les journalistes ?

Comme Valérie la compagne de "moi président...", Aurélie Filippetti semble désormais s'être lancée dans une utilisation discutable de twitter !

Est-elle dans son rôle en s'en prennant aux journalistes qui analysent ses propos ?

Par exemple le 8 février 2013, @aurelifil répond à @Telerama avec le code (le terme "code" est peut-être une bonne traduction française même si le Journal officiel préconise de remplacer "hashtags" par "mots-dièse") "çasuffit" : on était habitué à davantage d'honnêteté chez Telerama. Caricature, propos tronqués, malveillance et désinformation.

Et qu'avait osé madame @Telerama pour susciter une telle réaction de notre grande écrivain (selon son prédécesseur) devenue ministre ?

"Un art populaire, et une manière de faire lire les enfants". Voilà comment Aurélie #Filippetti résume la #BD." avec un lien vers une de leurs page.


Mais @ActuaLitte subissait également les foudres auréliennes (pas certain que M. Gary parvienne à lui parler lors de la prochaine fête du SNE) : " au lieu de donner des leçons aux autres, prenez des leçons de journalisme et d'honnêteté intellectuelle " (auquel il répondait : " Au lieu de donner des leçons, travaillez dans l'intérêt des auteurs #oeuvresindiposnibles et du domaine public"). Tout cela car il avait twitté BD : Non, Mme Filippetti, tout n'est pas "extrêmement positif" pour présenter un article.


Il y eut d'autres réactions, contre @alexetygra @Rue89 @Cherbouquin @actuabd @rue89

Journalistes, Aurélie Filippetti ne laissera plus rien passer !


Alors que plusieurs mois après la publication de Aurélie Filippetti, Antoine Gallimard et les subventions contre l'auto-édition : aucune réaction.

Présentation de l'essai. (les principaux livres de l'auteur, dans leur version numérique, figurent sur la page d'accueil http://www.utopie.pro, site créé après les déclarations de madame Aurélie F sur l'auto-édition "utopique").
Aurélie Filippetti Antoine Gallimard et les subventions contre auto-édition

En résumé, Aurélie Filippetti répond aux journalistes mais reste sourde aux propos des écrivains. Peut-être l'auteur de Aurélie Filippetti, Antoine Gallimard et les subventions contre l'auto-édition n'est pas un écrivain pour madame Aurélie Filippetti, car il n'a pas été validé par une maison du groupe Lagardère contrairement à son roman engagé ! (du temps où elle défendait les faibles contre les puissants !)

Noter votre commentaire

- le 11 février 2013 à 19 heures 29
par ternoise précise : Lundi, aucune tweet d'Aurélie Filippetti, aurait-elle été virée par suggestion de Lagardère et Gallimard (deux grandes fortunes de France qui dirigent de grands groupes) ? Bon, je vais m'amuser un peu, comme avec Valérie Trierweiler quand elle n'utilisait plus twitter.



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.